GIP du futur parc National des forêts de Champagne et Bourgogne
-A +A
Share

Des connaissances

L’étendue et la qualité de ses massifs forestiers ont permis à ce territoire d’être choisi pour accueillir le futur parc national consacré à la forêt feuillue de plaine. Cette dernière couvre plus de la moitié du territoire et constitue un vaste ensemble boisé, simplement entrecoupé, en son centre, par des vallées et quelques clairières où se concentrent les villages et les activités agricoles.

Ce caractère forestier, marqué et très ancien, ne tombe cependant jamais dans la monotonie. La diversité de ces forêts est le fruit de sols, d’expositions ou encore de climats très contrastés, mais aussi de l’action de l’Homme au fil des époques. Elle crée une riche mosaïque, représentative de l’ensemble des forêts du quart nord-est de la France et se traduit par un nombre très important d’essences forestières. Une richesse que l’on retrouve aussi au niveau des autres milieux naturels, de la faune et de la flore.

C’est aussi un pays de sources et de rivières, situé sur la ligne de partage des eaux entre la Manche et la Méditerranée. Les résurgences (douix ou dhuys), les cascades et marais tufeux, « constructions » calcaires naturelles, constituent une autre de ses particularités remarquables.

Témoins de la présence de l’Homme depuis des millénaires, de nombreux vestiges archéologiques sont abrités par les forêts. Le passé industriel et religieux du territoire nous a laissé également de nombreuses traces et un patrimoine architectural de grande qualité où se marient la pierre calcaire, le bois et le fer.

Et aujourd’hui encore, la vie économique locale reste largement liée à la forêt, qui est aussi un élément fort de la vie sociale.

Les synergies harmonieuses entre les forêts et l’eau, entre l’homme et la nature, participent fortement à « l’esprit des lieux » et sont à l’origine d’une large palette d’ambiances et de paysages.