GIP du futur parc National des forêts de Champagne et Bourgogne
-A +A
Share

La filière forêt-bois

La gestion forestière est orientée en majorité vers la production de bois d’œuvre de qualité.

Le bois de plus petit diamètre ou de moindre qualité sont valorisés en vois d’industrie ou en bois de chauffage. Ce sont près de 300 000 m³ qui sont exploités chaque année. Malgré que la propriété forestière, en particulier privée, soit morcellée, le relief des forêts peu marqué et le réseau dense de desserte rendent les forêts accessibles pour la récolte de bois.

Bien que la quantité de bois transformé localement soit en diminution ces dernières années, la filière forêt-bois occupe une des premières places dans le paysage économique local. Au travers des pépinières forestières, des gestionnaires, des entreprises d’exploitation, des scieurs et autres industriels, des menuisiers, charpentiers, producteurs de charbon de bois et de bois de chauffage, ce sont plus de 400 personnes qui sont employées sur le territoire.

Le territoire compte plusieurs leaders dans leur secteur d’activité, des entreprises présentes depuis des dizaines d’années qui rappellent la place que prend l’économie du bois dans la région : entre autres, les pépinières Naudet, la société Brugère pour le déroulage de hêtre, les établissements Bordet qui produisent du charbon de bois et l’entreprise d’Herbomez pour l’exploitation.

Gestion forestière - © GIP
Exploitation mécanisée - © GIP
Transformation - © GIP PN FCB
Les forêts et le bois dans la charte du Parc national

La forêt est le fondement du Parc national. Il y a un défi de taille à relever, celui d’être exemplaire.

Le projet de Parc national porte ainsi des ambitions pour la filière forêt-bois :

  • mieux protéger la biodiversité tout en exploitant la forêt pour la production de bois - c’est l’enjeu essentiel pour les forêts du cœur de Parc national ;
  • porter des démarches innovantes et durables pour la filière forêt-bois et ses entreprises - c’est l’objectif du projet de développement de la charte.

La cohabitation entre les fonctions de préservation, de loisirs et de production en forêt contribuera donc à faire du Parc national une vitrine de la gestion forestière française.

 

Préserver les forêts

L’ambition du Parc national est de redonner toute sa place à la nature dans les forêts, en alliance avec les autres fonctions qui leur sont dévolues, dont la production de bois.

Dans le Parc national, l’expression de la nature se traduit tout d’abord par la création, en forêt domaniale d’Arc-Châteauvillain, de la plus vaste forêt en libre évolution de France métropolitaine. Cette forêt, dite « réserve intégrale », sur plus de 3 000 hectares, joue un rôle de vitrine de la forêt naturelle et de sa protection ; elle est une image pour la forêt française et pour les parcs nationaux, conformément à leur mission fondamentale de protection du patrimoine naturel.

Cet espace exceptionnel est complété par d’autres forêts déjà en libre évolution (Réserve naturelle nationale de Chalmessin, Réserve biologique intégrale domaniale du Bois des Roncés) et par une trame d’îlots forestiers en libre évolution au sein des forêts gérées (îlots de vieillissement, îlots de sénescence) et par le maintien d’arbres à haute valeur biologique (avec des fentes, des cavités, des loges de pic…), favorables à la biodiversité.

Au-delà de ces dispositifs, pour les forêts du cœur du Parc national, l'objectif fixé par la charte est aussi de privilégier les essences locales, de recourir à la régénération naturelle, de développer des structures de peuplement plus hétérogènes, d’allonger les cycles de passages en coupes, de favoriser la présence de stades matures, avec des très gros bois et des bois morts.

Une attention particulière est également à porter sur la caractérisation et la recherche des équilibres entre les grands ongulés et la régénération forestière et les cultures agricoles.

Le Parc national accompagnera les propriétaires et gestionnaires forestiers pour leur permettre d’intégrer les enjeux environnementaux et paysagers dans la gestion forestière et pour mettre en œuvre une gestion durable.

 

Apprendre des forêts

L’approfondissement des connaissances de la forêt (la biodiversité, le fonctionnement…) est une priorité pour le 11ème Parc national.

La réserve intégrale est prioritairement dédiée à la recherche scientifique ; les scientifique pourront y observer, suivre et analyser sur le long terme le retour d’une forêt exploitée vers un état de nature et son évolution, dans le contexte de changement climatique.

Les autres espaces forestiers sont source de précieux enseignements sur le fonctionnement de l’écosystème forestier, à partager avec les propriétaires et les gestionnaires.

 

Vivre des forêts

La sylviculture et l’exploitation forestière, avec la diffusion des bonnes pratiques de prise en compte des patrimoines dans la gestion courante, constituent le socle de l’économie locale.

La cueillette, la chasse et l’affouage sont des pratiques traditionnelles fondant le lien humain-nature.

La forêt dans le Parc national est aussi un espace d’observation, récréatif et éducatif, partagé entre les différents usagers. C’est un lieu de découverte et de ressourcement. Pour les visiteurs, c’est une opportunité unique de se reconnecter avec la nature, d’une manière rarement rencontrée dans les autres forêts françaises.

 

La FORET et le BOIS dans le projet de préservation du coeur

Défi
Objectif
Mesure

Améliorer la connaissance des patrimoines, des activités humaines et de leurs interactions

Objectif 1. Faire du cœur un espace de référence en matière de connaissance pour la conservation des patrimoines Mesure 1. Améliorer la connaissance de l’écosystème forestier et les effets des changements climatiques

Préserver et restaurer les patrimoines pour les générations futures

Objectif 2. Créer et faire vivre la réserve intégrale Mesure 1. Créer et faire vivre la réserve intégrale
Objectif 3. Améliorer la naturalité des forêts gérées du cœur Mesure n°1. Maintenir les forêts matures et rechercher de nouveaux espaces forestiers en libre évolution
Mesure n°2. Mettre en place des îlots de vieux bois
Mesure n°3. Renforcer la présence d’arbres isolés à forte valeur biologique (arbres « bio »)
Mesure n°4. Respecter des diamètres moyens minimum d’exploitabilité
Mesure n°5. Privilégier les essences locales et la régénération naturelle
Mesure n°6. Promouvoir la sylviculture irrégulière dans les forêts à enjeux forts
Mesure n°7. Maintenir le bois mort au sol
Objectif 4. Renforcer la préservation des patrimoines forestiers par une gestion et une exploitation forestières exemplaires Mesure n°1. Protéger les secteurs de cibles patrimoniales, les espèces et les vestiges en foret
Mesure n°2. Maintenir la couverture boisée, les forêts anciennes et la diversité des traitements sylvicoles
Mesure n°3. Opter pour une exploitation forestière respectueuse des patrimoines
Mesure n°4. Encourager la rédaction de documents de gestion durable et diffuser l’information

Favoriser l’engagement sur un territoire exemplaire et reconnu

Objectif 10. Organiser la découverte du cœur de Parc national Mesure n°1. Organiser l’accueil du public et faire découvrir les patrimoines du cœur
Mesure n°2. Partager l’espace du cœur entre tous les usagers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La FORET et le BOIS - Dans le projet de développement durable

Défi
Orientation
Mesure

Améliorer la connaissance des patrimoines, des activités humaines et de leurs interactions

Orientation 1. Faciliter et encadrer la recherche dans le territoire Mesure n°1. Encadrer et dynamiser la recherche scientifique
Mesure n°2. Organiser l'acquisition et le partage de l'information
Orientation 2. Améliorer la connaissance des patrimoines Mesure n°1. Mieux comprendre l’écosystème forestier et son fonctionnement
Orientation 3. Mieux comprendre les dynamiques économiques Mesure n°1. Se doter d’un outil d’observation des dynamiques économiques
Mesure n°2. Observer l’évolution du foncier
Mesure n°3. Suivre l'évolution de la ressource en bois et mieux caractériser les entreprises de la filière

Préserver et restaurer les patrimoines pour les générations futures

Orientation 4. Développer une gestion et une exploitation forestières plus respectueuses des patrimoines Mesure n°1. Améliorer la naturalité des forêts à l’échelle du Parc national
Mesure n°2. Encourager les pratiques de gestion et d’exploitation forestières favorables à la biodiversité et aux patrimoines naturels, culturels et paysagers

Accompagner les filières existantes et inciter à l'innovation pour une ruralité vivante

Orientation 11. Soutenir et promouvoir une filière forêt-bois compétitive, moderne et innovante basée sur la transformation et la valorisation locales de la ressource en place Mesure n°1. Optimiser la mobilisation des bois à l'échelle du massif
Mesure n°2. Promouvoir une transformation et une valorisation locales du bois génératrices de plus-values économiques pour le territoire
Mesure n°3. Valoriser une filière truffe

Favoriser l’engagement sur un territoire exemplaire et reconnu

Orientation 18. Valoriser et partager les patrimoines du Parc national Mesure n°1. Faire découvrir les patrimoines et sensibiliser à leur préservation