GIP du futur parc National des forêts de Champagne et Bourgogne
-A +A
Share
06/01/2017

Réunion agricole en Préfecture de Haute-Marne

Sous l’égide de Madame le Préfet, une réunion s’est tenue en présence de 30 agriculteurs concernés par le cœur du Parc national. Le Président du GIP a rappelé la nécessité de travailler sur le contenu de la charte préalablement à des rencontres individuelles avec les propriétaires et les exploitants. L’enjeu de ces rendez-vous de terrain sera d’expliquer ce qui justifie l’intérêt du classement de leurs parcelles en cœur de parc, échanger sur les outils réglementaires et incitatifs à mettre en œuvre et identifier des projets à porter avec le Parc national. 

19/12/2016

Dépôt du Projet Agri Environnemental et Climatique du Parc national (PAEC) pour sa partie Haute-Marne

Cette tranche 2017 permettra aux agriculteurs qui le souhaitent de contractualiser dans le cadre de la Politique Agricole Commune des mesures en faveur de la biodiversité et des milieux remarquables. En partenariat avec la Chambre départementale d’agriculture et le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne Ardenne, ce projet complète les mesures en faveur du maintien des prairies mises en place en 2016, par des mesures en faveur des sols (travail minimal et couverture permanente des sols) et du maintien des haies, bosquets ou arbres en bordure de cours d'eau. 

16/12/2016

Séminaire sur la charte du futur Parc national

Le 16 décembre : séminaire sur la charte du futur Parc national au Lycée agricole de la Barotte Haute Côte-d’Or (Châtillon sur Seine). Cette journée réunissait les instances du GIP et les maires des 127 communes du territoire. Elle a permis de porter à connaissance tout le travail produit par près de 350 personnes mobilisées sur le projet depuis 2015 complété par les 2 000 contributions reçues en réponse à la consultation menée fin 2016 auprès des habitants. Cette rencontre a également été un moment d'échanges pour orienter le travail de rédaction de la 1° version de la charte et les concertations à mener dès le début de l’année 2017. 

06/12/2016

Rencontres scientifiques organisées par Parcs nationaux de France

Les 6 et 7 décembre : rencontres scientifiques organisées par Parcs nationaux de France à Montpellier. Le fil conducteur de ce colloque portait sur les interactions entre les équipes de recherche et les gestionnaires au sein des espaces naturels protégées à travers des exemples concrets de collaborations. Les enseignements de ces retours d'expériences ont ainsi été partagés avec les préfigurateurs et les partenaires de l'Agence française pour la biodiversité.

25/11/2016

Réunions liées à l'élaboration de la charte du futur Parc national

Les 18 et 25 novembre : dernières réunions liées à l'élaboration du projet de charte du futur Parc national. La thématique « Chasse » était abordé le 18 novembre et les aspects « Manifestations publiques et sportives, survol » ont été traités le 25 novembre. Ces groupes ont finalisé leurs propositions pour les projets de développement et de préservation qui seront décrits dans la charte.

25/11/2016

Réseau des relais du Parc national

Le 25 novembre : réunion du réseau des relais du Parc national à Chamesson. Cette deuxième réunion, menée en collaboration avec l’Association « Oui au Parc » a d'abord traité la procédure de création du parc national, puis de la thématique de l'agriculture. Le GIP apporte des informations approfondies aux membres de ce réseau qui se mobilisent pour la création du Parc.

23/11/2016

Cycle de rencontres avec les communes forestières

Le 23 novembre : rendez-vous avec le maire de Colmier-le-Bas (52). Cette réunion fut la dernière d'un cycle de rencontres avec les communes forestières. Le GIP y présente ce que le futur Parc peut leur apporter, l'état d'avancement du zonage des cœurs et l'intégrer d'y intégrer leur forêt. Au total, 63 maires de communes forestières rencontrés.

21/11/2016

Conseil d’administration du GIP

Le 21 novembre : conseil d’administration du GIP à Baissey (52). Les travaux ont porté sur l’élaboration de la charte en concertation avec les représentants des associations, du monde économique et les services de l’état. Ce travail mené depuis 2015 a fourni de nombreuses contributions qui permettront de proposer un projet de Parc national ambitieux et équilibré.