GIP du futur parc National des forêts de Champagne et Bourgogne
-A +A
Share
09/03/2017

Réunions du groupe de travail agriculture

Composé d’agriculteurs concernés par le cœur du Parc, ce groupe de travail, qui contribue à l’élaboration du volet agricole de la charte du futur Parc, s'est réuni en Préfecture de Chaumont le 23 février, le 6 et le 9 mars. Ces réunions traitent dans le détail des leviers réglementaires ou incitatifs à mobiliser pour assurer la préservation des richesses du cœur dans les espaces agricoles. Ces réunions permettent d’échanger techniquement sur ces différents points. En apportant leur expérience, les agriculteurs permettent d’identifier les conséquences des orientations qui sont proposées et les amender si nécessaire. Prochainement, c’est le volet développement agricole qui sera traité. Ces travaux se poursuivront à l’échelle de chaque exploitation. Ces réunions sont complétées par des concertations régulières entre les services de l’Etat et du GIP.

02/03/2017

Travaux sur l’élaboration de la version martyre de la charte

Sur la base des contributions produites par les 350 personnes qui sont mobilisées dans les groupes de travail, se succèdent les réunions du groupe de relecture issu du Bureau du GIP et les réunions de synthèse de l’équipe technique pour consolider le travail. Ces travaux précèdent la présentation au Bureau et la concertation locale qui sera engagée avec les maires, les filières socio-professionnelles et les habitants. Le 2 mars, le groupe de relecture du Bureau est entré dans le détail du projet de territoire portant sur la connaissance des patrimoines, la préservation et la gestion. La prochaine réunion sera consacrée au projet économique et à l'appropriation du futur Parc national par les habitants.

26/02/2017

Conférence « Marche nordique et ses bienfaits pour la santé »

Organisée à Saint-Broing-les-Moines, cette première conférence s’inscrit dans le cycle de conférences organisées en partenariat avec l’association Nina SLCB et en vue de préparer la seconde Fête de la Marche nordique dans le Parc national le 21 mai prochain. Avant cette présentation, une dizaine de marcheurs ont parcouru les sentiers de la magnifique Vallée de la Digeanne, guidés par des habitants de la commune. Cette rencontre s’est conclue par la dégustation du crémant de Bourgogne et du jus de pomme produits par Sylvain BOUHELIER. Prochain rendez-vous, le 26 mars pour marcher et découvrir le thème « Marche et conscience » au Couvent de Saint-Loup-sur-Aujon.

14/02/2017

Animation de la réunion « voies vertes »

En application de la Stratégie de « mise en tourisme du futur Parc national » validée par le Conseil d'administration le 2 février, un groupe de travail s'est réuni afin de mettre en perspective la possibilité de réactiver le dossier « voies vertes ». De Grancey-le-Château ou Bricon à Chatillon sur Seine, de Langres à Villars Santenoge, ce projet permettrait de donner une nouvelle vocation à ces voies désaffectées et de développer les déplacements doux. Aux côtés des maires des communes, le Conseil départemental de Haute-Marne, le PETR du Pays de Langres et des opérateurs économique tel que Savoir-French se sont mobilisés pour porter cet ambitieux projet.

13/02/2017

Rencontre avec Luc CHATEL

Cette seconde rencontre dans les bureaux du GIP a permis de faire un point d’avancement du projet. Avec beaucoup d’intérêt, le député a interrogé tour à tour les techniciens et les élus de la gouvernance du GIP. Ces échanges ont été riches d’enseignement pour porter résolument un projet ambitieux, équilibré et respectueux des droits des propriétaires.

13/02/2017

Réunions publiques à Recey-sur-Ource et à Auberive

Le GIP a souhaité lancer une nouvelle forme de communication plus directe avec les habitants des communes du futur Parc national. A l’ordre du jour, deux sujets : le nouveau site internet plus moderne et plus interactif avec ceux des 10 autres parcs nationaux. Le résultat du questionnaire lancé auprès de tous les habitants en novembre 2016. Plus de 2 000 contributions ont été traitées et valorisées dans le cadre d’une exposition. Suite à ces présentations, des échanges ont eu lieu entre les participants. Compte tenu de la forte participation à ces réunions les 9 et 13 février, d’autres seront prochainement programmées.

10/02/2017

Appel à projet « Investissement pour l’amont forestier »

Audition par les Directions régionales de l’agriculture de l’alimentation et de la forêt de Bourgogne Franche-Comté et de Grand Est pour répondre à l’appel à projet « Investissement pour l’amont forestier ».  En partenariat avec l’ONF, les CRPFs et l’institut de recherche et d’enseignement forestier AgroParisTech, le GIP a présenté un dossier intitulé "Suivi des forêts du futur Parc national". Ce projet est une mise en œuvre de l’étude sur la ressource bois menée par le GIP en 2015 et 2016. Il vise à suivre l’évolution de la ressource en bois des forêts du futur Parc national, sa mobilisation et ses interactions avec les enjeux environnementaux. Si ce projet est retenu, ce sera un outil à disposition de tous les professionnels de la filière bois et des propriétaires forestiers soucieux d’allier production et préservation.

02/02/2017

Conseil d’administration du GIP à Saint-Broing-les-Moines

Dans son discours d’accueil, Monsieur le Maire a présenté les richesses de sa commune et l’intérêt que celle-ci portait à la création du Parc national. Les principaux points traités lors de ce CA ont été la préparation de l’Assemblée générale, la validation de la stratégie de « Mise en tourisme du Parc national », une présentation de l’état d’avancement du plan de gestion de la réserve intégrale et le renouvellement du contrat du Directeur pour 3 ans.

02/02/2017

Rencontre avec le nouveau Directeur territorial Grand Est de l’ONF

Rencontre à Châteauvillain avec le nouveau Directeur territorial Grand Est de l’Office National des Forêts, Jean Pierre RENAUD. Cette nomination fait suite à la réorganisation de l’ONF en lien avec les Régions. En présence de Marcel JURIEN de la GRAVIERE et de Marie-Claude LAVOCAT, cette rencontre a permis de dresser un état des coopérations entre le GIP et l’ONF dans les phases d’élaboration de la charte et de création du Parc national.

26/01/2017

Comité de pilotage de la stratégie de mise en tourisme du Parc national

Préparée le 12 janvier, ce comité de pilotage a rassemblé la DDT Côte d’Or, Atout France, les conseils régionaux, les agences départementales de développement touristiques, les offices du tourisme du territoire. Trace TPI (Bureau d’étude bourguignon) et le GIP ont présenté les principales orientations et des actions concrètes à entreprendre. Ce travail est issu d’une large coopération avec plus de 40 opérateurs touristiques des communes du Parc national.

23/01/2017

Animation du dispositif PAEC Vallée de l'Ource 2017

Le syndicat SEQUANA est porteur sur une partie du territoire du GIP d'un PAEC (projet Agri-Environnemental et Climatique) permettant aux agriculteurs volontaires de contractualiser des mesures financières pour la mise en œuvre de certaines pratiques respectueuses de l'environnement et de la qualité de l'eau (remise en herbe de parcelles de grandes cultures, retard de fauche, absence de fertilisation...). Pour la seconde année d'ouverture de ce PAEC sur la Vallée de l'Ource, c'est le GIP qui est chargé de réaliser l'animation auprès des agriculteurs, aux côtés du Conservatoire des Espaces Naturels de Bourgogne et de la Chambre d'agriculture de Côte d'Or : diagnostics écologiques, conseils pour le choix de mesures adaptées aux parcelles et au contexte de l'exploitation... Contacts et rendez-vous dans les exploitations en cours.

20/01/2017

Réunion des relais du Parc national à l'Hermitage Saint Roch à Arc-en-Barrois

A l’issue de cette 3° rencontre, plus de 40 personnes se sont mobilisées. Organisée et animée en partenariat avec l’association « Oui au Parc », cette soirée a été consacrée aux thématiques « Tourisme » et « Forêt-Bois ». La prochaine rencontre est prévue le 10 mars prochain pour découvrir de nouveaux thèmes sur le Parc national.

18/01/2017

Deuxième réunion du comité de suivi de la réserve intégrale

Présidé par la Vice-Présidente du GIP et le Président du Conseil scientifique, ce comité a pour objet de piloter la préparation du plan de gestion de la réserve intégrale. Cette réunion a permis de faire un point des productions des groupes projets : scientifique, chasse et usages. Le Conseil scientifique du GIP, AgroParisTech-Irstea, l'ONF, l'ONCFS et l'Association des Elus du Parc sont les référents de ces groupes. Sur la base de ces contributions et avec l'appui du Conseil scientifique du GIP, ce plan de gestion sera rédigé pour la fin d'année 2017, avec des phases intermédiaires de consultation avec les acteurs concernés. Cette réunion a été précédée par une manifestation d’une trentaine d’agriculteurs qui ont souhaité faire part de leurs interrogations sur ce projet scientifique et en complément, sur des politiques portées par l’ONF et la fédération des chasseurs de Haute-Marne.

06/01/2017

Réunion agricole en Préfecture de Haute-Marne

Sous l’égide de Madame le Préfet, une réunion s’est tenue en présence de 30 agriculteurs concernés par le cœur du Parc national. Le Président du GIP a rappelé la nécessité de travailler sur le contenu de la charte préalablement à des rencontres individuelles avec les propriétaires et les exploitants. L’enjeu de ces rendez-vous de terrain sera d’expliquer ce qui justifie l’intérêt du classement de leurs parcelles en cœur de parc, échanger sur les outils réglementaires et incitatifs à mettre en œuvre et identifier des projets à porter avec le Parc national. 

19/12/2016

Dépôt du Projet Agri Environnemental et Climatique du Parc national (PAEC) pour sa partie Haute-Marne

Cette tranche 2017 permettra aux agriculteurs qui le souhaitent de contractualiser dans le cadre de la Politique Agricole Commune des mesures en faveur de la biodiversité et des milieux remarquables. En partenariat avec la Chambre départementale d’agriculture et le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne Ardenne, ce projet complète les mesures en faveur du maintien des prairies mises en place en 2016, par des mesures en faveur des sols (travail minimal et couverture permanente des sols) et du maintien des haies, bosquets ou arbres en bordure de cours d'eau.