GIP du futur parc National des forêts de Champagne et Bourgogne
-A +A
Share
Le 28/02/2017

Lundi 27 février 2017, une minorité d'agriculteurs et d'opposants au projet de création du Parc national ont empêché la tenue de l'Assemblée générale du Groupement d'intérêt public en charge d'animer ce projet. En plus de bloquer cette instance de débat, des agressions physiques ont été perpétrées sur des membres de l'Assemblée générale qui souhaitaient y participer.

Marcel JURIEN de la GRAVIERE, Président du GIP, dénonce ce recours à la violence de quelques extrémistes qui ne représentent pas la majorité des habitants et des agriculteurs du futur Parc national.

La Secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, Barbara POMPILI, apporte son soutien à l'équipe du GIP du futur Parc national ainsi qu'à l'ensemble des membres de l'Assemblée générale.